Un grand nombre de modèles innovants dans la musique se fondent sur la "co-construction" de valeur entre artistes et amateurs ("buzz", monétisation de la relation fan-artiste...) ou entre amateurs de musique (partage et découverte réciproque d'univers musicaux, recommandations...). Ces modèles ont engendré quelques succès récents (Arctic Monkeys, Clap Your Hands Say Yeah...).

  • Mais comment faire si des milliers de groupes et de producteurs adoptent les mêmes méthodes ? 
  • Comment pourra-t-on s'extraire du bruit pour construire une notoriété ?
  • Ce modèle peut-il résister à sa propre banalisation ?


Quel est le rôle des intermédiaires dans le cadre du Buzz et quelles expériences existent déjà ?