L'une des fonctions traditionnelles des maisons de disques, grandes et petites, est de prendre des risques en finançant des artistes émergeants, escomptant que le succès de certains compenserait l'obscurité de la majorité des autres.

  • Peut-on se passer de tels dispositifs au profit d'un système où les artistes s'autoproduisent et s'autopromeuvent via l'internet, pour (éventuellement) signer avec une maison de disques, une fois leur notoriété établie ?
  • Tous les artistes peuvent-ils fonctionner de cette manière ?
  • Ou encore, y a-t-il d'autres manières de financer la découverte de nouveaux talents ?